L’isolation par l’extérieur d’un immeuble

Dans le cas d’une réhabilitation complète d’un immeuble, il arrive que l’isolation par l’extérieur puisse constituer une excellente solution. Toutefois, le principe de l’isolation par l’extérieur n’est pas forcément généralisé alors que ce la représente techniquement une piste intéressante pour obtenir une bonne performance énergétique des bâtiments, notamment en travaillant l‘isolation des murs.

Plus courant pour les parcs sociaux plutôt que par le parc privé

isolation immeuble par exterieur

Travaux d’isolation par l’extérieur

Les propriétaires de logements sociaux ont peut-être plus d’entourage (architectes, bureaux techniques) les incitant à faire appel aux techniques de l’isolation par l’extérieur. C’est un peu mins le cas pour les copropriétaires de résidences privées. Parfois, les propriétaires préfèrent continuer à régler les notes de chauffage traditionnelles plutôt que d’investir dans des frais d’isolation qui certes n’amènent pas une rentabilité à court terme, mais favorisent sur la durée des économies d’énergie.

Les trois enjeux architecturaux de l’isolation par l’extérieur

Par principe, les professionnels qui se chargent de l’isolation par l’extérieur doivent préserver une architecture de qualité représentative de l’époque du bâtiment. On ne change pas comme ça une façade en béton ou en pierre. On peut donc être confronté à la nécessité d’abandonner le projet d’isolation ou ne pratiquer une isolation partielle.

Vous constaterez que certaines isolations de logements sociaux ne sont pas du plus bel effet. Conserver l’aspect minéral des bâtiments en gardant une apparence massive des murs et en évitant les trop nombreux parements légers, c’est une aspect qui doit être pris en compte.

Enfin, il est possible avec la mise en place du chantier d’isolation extérieure, de repenser le bâtiment, de lui offrir une nouvelle peau, d’architecture plus contemporaine si l’immeuble est déjà ancien.

L’isolation extérieure peut être gênante…

On le sait, ce type de technique peut vous faire perdre un peu de surface intérieure. Le cas des façades avec balcons est éloquent puisqu’il devient difficile d’accepter la perte de ne serait-ce que 10 cm de largeur parfois. Cela dit, cette réhabilitation devient presque inévitable dans le cas d’une réhabilitation passive, pour obtenir la meilleure performance possible.

En matières d’isolants, en France, on propose le plus souvent du 60 à 180 mm mais sachez que le traitement des tableaux de fenêtres influera beaucoup sur la qualité globale de l’isolation. Mais aussi les ponts thermiques… l’idéal étant de changer les menuiseries et les occultations, de mettre les nouvelles menuiseries en applique sur l’extérieur et d’arrêter l’isolation de ces dernières. Toutefois, il existe également des solutions moins chères avec des menuiseries de type rénovation comme les volets roulants intégrés et le retour d’isolation sur les tableaux.

Enregistrer

Enregistrer

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Leave a Reply